Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Tour Des Archives

Visitez aussi mon 2ème blog consacré à mes passions du patrimoine et de la photo


 


12 juin 2010 6 12 /06 /juin /2010 20:29

"        Nouvelle version de l'article publié en 2008, avec des photos récentes

 

Maquette construite entre octobre 2007 et juin 2008, elle présente la particularité (comme la Chapelle romane) d'être constituée que de petites pierres de Tuffeau taillées et assemblées une à une. L'échelle est le 1/30ème.


P5220193 [Résolution de l'écran]

 

P5220194 [Résolution de l'écran]


Le projet d'origine ne prévoyait qu'un simple mur avec la fenêtre à menaux et son embrasure à coussièges dans le style 15ème siècle, difficile de faire plus simple! Mais très vite, je rajouta un autre bout de mur en retour d'angle, et puis comme cela ne me suffisait pas, un plancher à poutre apparentes fit son appartion suivie par la suite d'une lucarne avec sa charpente... 
Je reconnais vouloir toujours rajouter des choses non prévues à l'origine c'est mon plus gros défaut pendant la construction d'une maquette!

 

P5220196 [Résolution de l'écran]

 

P5220198 [Résolution de l'écran]

 

 

P5220199 [Résolution de l'écran]
Pour la fenêtre à menaux et son embrasure à coussièges, je me suis inspiré de divers châteaux tels que Montsoreau ou Baugé par ex. et idem pour la lucarne en pierre.
Les chateaux renaissances ( Azay-le-Rideau par ex.) m'ont inspirés pour le plancher à poutres apparentes, dit "à la française" et pour la charpente à chevrons portant ferme.

 

P5220202 [Résolution de l'écran]


P5220200 [Résolution de l'écran]

P5220213 [Résolution de l'écran]

 


L'ssentiel des murs sont évidement constitués de petites pierres de Tuffeau taillées une à une pour l'extérieur et de pierres diverses traitées en moellons pour les faces intérieures. Le remplissage s'est fait au fur et à mesure avec du map associé à des morceaux de grillage fin, de sorte à faire un genre de "béton armé", gage de solidité et de fixation solide sur la base en aggloméré.
Le plancher et la charpente sont en chêne, récupéré dans les "chutes" de sciage de mon père. Le volligeage est en chataîgnier, comme en réalité ça se fait.
Les sols pavés sont obtenus avec des briquettes récupérées d'une maquette achetée en kit et jamais construite!
Le sol extérieur gravillonné  est fait avec du balast pour train miniature au 1/87ème et fixé à la colle blanche à bois.
Enfin un éclairage constitué de LEDs drape la maquette d'une lumière blanche mettant en valeur son architecture 15ème siècle miniature.  

P5220209 [Résolution de l'écran]

 

P5220211 [Résolution de l'écran]

 

P5220205 [Résolution de l'écran]

 

P5220207 [Résolution de l'écran]


Actuellement, la couverture d'ardoise prévue d'origine n'est pas encore posée et ne le sera probablement que dans quelques années, en éspérant plus de motivation!
Et cet article sera donc suceptible d'être modifié ultérieurement

> Voir l'album photos
> Voir les épisodes de la construction

                                                                   David, 02/07/08, modifié le 12/06/10

Repost 0
6 juin 2010 7 06 /06 /juin /2010 21:05

Comme évoqué dans le précédent article, je reprend la contruction du module 3 laissé en attente depuis 1 an.  Le pont-voûte avait été commencé à ce moment-là, mais aucune photos n'avaient encore été publiées sur ce blog.


00000151 [Résolution de l'écran]


Comme indiqué dans le projet d'origine, ce pont enjambe la voie à l'une des extrémités du module, en fermant la perspective sur le fond de décor.  Je me suis inspiré d'ouvrages existants à Verron (ci dessus) et Sablé (ci dessous).


P5210170 [Résolution de l'écran]


Ces repérages me serviront à dessiner ces croquis ci-dessous:

img211.jpg


P5090229 [Résolution de l'écran]

Pour construire ce pont, j'ai décidé de le tailler dans un bloc de pierre calcaire, en l'occurence la pierre de Crazannes que l'on trouve en Charente-Maritime et ayant entre autres servit à construire le Fort Boyard!   Pour la petite histoire, j'ai ramené cette pierre il y a quelques années lors de mes vacances là-bas


P5090231 [Résolution de l'écran]

Traçage du morceau à débiter


P5090232 [Résolution de l'écran]

Puis la scie égoîne entre en action !   Par contre, cette opération est très salissante, car générant beaucoup de poussière


P5100234 [Résolution de l'écran]

Le bloc brut est placé provisoirement sur le module afin de juger des proportions.


P6130346 [Résolution de l'écran]

Découpage des culées et de la future voûte.


P6130347 [Résolution de l'écran]

Mais avant d'affiner la voûte, je colle un tasseau en sapin afin de renforcer la pierre.  Car celle-ci pourrait facilement se casser en 2 au niveau de l'arche, zone fragile par excellence!


P6190006 [Résolution de l'écran]

Ensuite, je creuse la chaussée en retirant de la pierre à l'aile de la scie. Les 2 bandes de chaques côtés serviront à faire les parapets.


P6190007 [Résolution de l'écran]

Le pont avant la réalisation de son bandeau.  A partir de là, la maquette sera laissée en attente pendant 1 an, avant d'être reprise il y a quelques jours.


P5270593 [Résolution de l'écran]

Donc j'ai commencé la gravure des pierres il y a quelques jours.


P5270595 [Résolution de l'écran]

D'abord, il faut tracer au crayon les lignes représentant les joints entre les pierres.


P5270594 [Résolution de l'écran]


P5290601 [Résolution de l'écran]

Ensuite, on grave à l'aide d'un cutter tout à fait standard.


P5310610 [Résolution de l'écran]

Et voilà le pont prêt pour la peinture!


P5310611 [Résolution de l'écran]

Suite au prochain article...


> Episodes 1 & 2

> Projet du module 3 (fin 2008)

 

David, 06/06/2010

Repost 0
Published by serialmaquetteur - dans en live de mon atelier
commenter cet article
20 mai 2010 4 20 /05 /mai /2010 20:00

Maintenant que les travaux de câblage sur la gare de Pommier sont terminés, je commence à songer au futur décor du module 3, bien qu'un croquis avait déjà été présenté ici fin 2008.  Mais comme la construction de ce module a été laissé en attente depuis l'année dernière, j'ai eu le temps de réfléchir, voire affiner le projet dans ma tête.

img085 [Résolution de l'écran]

Il y a quelques jours, j'ai donc dessiné le plan ci-dessus et représentant les 3 modules constituant la gare de Pommier.  Concernant le module 3,  de menues modifications sont intervenues comme le tracé du chemin, et surtout une ferme moins importante.  Cette dernière sera donc réduite à sa plus simple expression avec seulement un corps d'habitation.

P5200592 [Résolution de l'écran]

Sur le module, j'ai placé une pré-maquette taillée dans du polystyrène extrudé, ceci pour juger du volume par rapport au reste du réseau.

P5130592 [Résolution de l'écran]

Parralèlement, j'ai pris ma voiture et mon numérique pour sillonner le sud-Sarthe où je vis pour photographier des fermettes anciennes. Pour l'inspiration, y a pas mieux!   Ci-dessus, une maison entre la Flèche et Sablé.

P5130599 [Résolution de l'écran]

Une autre à côté de Courcelles-la-Forêt

DSC00877

Une fermette à l'abandon entre Mansigné et Saint-Jean-de-la-Motte.

img086

Et après mûres réflexions et quelques coups de crayons,  la future fermette sud-Sarthoise prend forme L'architecture serait celle d'un bâtiment construit au 16ème siècle et modifié au fil des époques, Ici, on voit la façade principale, côtté cour, avec sa porte d'entrée cintrée datant des origines de la maison.  La grande fenêtre à gauche daterait des dernieres modifications de la fin du 19ème siècle.  Le petit appentit à droite serait du même siècle.

img087

Vue du Pignon, côté avant du module, avec sa porte d'accès au grenier.

img089

La façade côté chemin, avec sa petite baie à parement de Tuffeau.  A droite, on peut voir le four à pain.

img088

Ce four à pain, on le voit également sur le croquis du pignon côté fond de décor, grâce à sa forme circulaire.


Dans l'immédiat, je laisse encore le projet mûrir, le temps de terminer la décoration du pont-voûte emjambant la voie ferrée, et peut être commencer la mise en place de certaines parties du relief.  Comme d'hab'  je vous tiendrais au jus !


> Construction du module: épisodes 1 & 2

> La gare de Pommier

 

 

David, 20/05/10

Repost 0
Published by serialmaquetteur - dans projets
commenter cet article
10 mai 2010 1 10 /05 /mai /2010 21:22

Lors d'un précédent article, je vous montrais les travaux de re-câblage en cours sur la gare de Pommier. Comme j'avais terminé le module 2, aussitôt le module 1 a vu son câblage revu et modifié, afin de parfaire le roulement des trains.


P5030176 [Résolution de l'écran]

Déjà, il a fallu positionner le module à chant, tout en veillant que celui-ci ne se renverse pas...   Rassurez-vous, toutes les précautions avait été prises


P4220146 [Résolution de l'écran]

Vu sur le câblage d'origine, et ayant été fait en 2005.

P4220149 [Résolution de l'écran]

Comme pour le module 2, je m'étais débrouillé avec les moyens du bord, en utilisant des fournitures électriques conçues pour le 220 Volt..

P4220154 [Résolution de l'écran]

Sans état d'âme, tout les fils sont supprimés.

P4220155 [Résolution de l'écran]

Et ne subsistent les départs de fils reliés aux rails de l'autre face.

P5010161 [Résolution de l'écran]

La mise en place du nouveau câblage se fait de la même manière que pour le module 2, mais plus simplement et rapidement. Il faut dire aussi qu'il n'y a que 2 voies et un aiguillage à électrifier!

P5010162 [Résolution de l'écran]

Ensuite, je me suis attaqué à la fabrication du tableau de commande, taillé dans un morceau de médium de 3 mm d'épaisseur.  Il reprend certains éléments de l'ancien juste à coté, mais en y ajoutant des modifications, comme des nouveaux voyants.

P5030170 [Résolution de l'écran]

Le tableau terminé avec tout ses composants.

P5030172 [Résolution de l'écran]

Câblage des composants aux dominos-broches.

P5030173 [Résolution de l'écran]

Et voilà, le câblage est complètement terminé !

P5030175 [Résolution de l'écran]

Les "petits" fils d'1 mm sont tout de même moins mangeurs de place que les "gros" câbles de 220 Volt, non?

La platine noire audio, en bas, servira pour le futur éclairage du bâtiment-voyageur de la gare.

 



Sous l'oeil satisfait de Martin, les Michelines SNCF peuvent enfin circuler et s'arrêter à nouveau à Pommier!!  :0052:


Maintenant que ces travaux peu "glamours" sont achevés, je vais pouvoir d'ici peu de temps commencer le décor du module 3, laissé en plan depuis l'année dernière.


> Câblage du module 2

> Gare de Pommier ( la maquette)


David, 10/05/10

Repost 0
Published by serialmaquetteur - dans en live de mon atelier
commenter cet article
7 mai 2010 5 07 /05 /mai /2010 15:07

Le week end du 1er et 2 mai a eu lieu à Châtellerault (à coté de Poitier, 86) le salon Euromodel's.

Consacré au monde de la maquette sur tout ses aspects, cette exposition a été organisé par l'Union Des Clubs de Modélisme qui avait déjà organisé 4 précédentes éditions dans les années 1990. 

En me promenant dans les allées du salon, j'ai pu découvrir (ou redécouvrir) des chefs d'oeuvres de miniaturisation, et ce dans tous les domaines du modélisme. Un seul bémol cependant; l'absence de maquettes d'architecture, comme les miennes  

Mais bon, Euromodel's 2010 a été une exposition de qualité, au même titre que Modelexpo à Neuville de Poitou dans le même département (organisé en octobre).


Maintenant, place aux photos!


P5020579 [Résolution de l'écran]


P5020593 [Résolution de l'écran]


P5020598 [Résolution de l'écran]


P5020641 [Résolution de l'écran]


P5020679 [Résolution de l'écran]


P5020657 [Résolution de l'écran]


P5020583 [Résolution de l'écran]


P5020589 [Résolution de l'écran]


P5020586 [Résolution de l'écran]


P5020601 [Résolution de l'écran]


P5020607 [Résolution de l'écran]


P5020609 [Résolution de l'écran]


P5020615 [Résolution de l'écran]


P5020617 [Résolution de l'écran]


P5020622 [Résolution de l'écran]


P5020624 [Résolution de l'écran]


P5020627 [Résolution de l'écran]


P5020630 [Résolution de l'écran]


>Site web du salon: www.euromodels-2010.fr

 

David, 07/05/10

Repost 0
Published by serialmaquetteur - dans Les autres ont du talent
commenter cet article
2 mai 2010 7 02 /05 /mai /2010 09:00


Les connaisseurs reconnaitront dans ces 2 croquis le chateau de Brissac, à Brissac-Quincé (Maine-et-Loire, 49). Ce dernier me plait bien bien car étant, selon les termes de son propriétaire, "un château à demi-détruit dans un château à demi-construit". Il comporte plus de 160 pièces et est considéré comme le château le plus haut de France avec ses 7 étages, des caves aux greniers.
Je l'ai redessiné en changeant ici et là des détails architecturaux.

> Site officiel: http://www.chateau-brissac.fr/


                                                                                           David, 18/06/08

Repost 0
Published by serialmaquetteur - dans croquis d'architecture
commenter cet article
18 avril 2010 7 18 /04 /avril /2010 13:15

Dans les derniers articles de mars, je vous montrais la fabrication des bandeaux d'éclairage pour la gare de Pommier.  Depuis 3 semaines, voulant continuer quelques peu dans le domaine de l'électricité, je refais le câblage des modules 1 et 2, et ce n'est pas une mince affaire!!

our-ceux-qui-l-ignoraient203.jpg

le module 2 au printemps 2006


En fait, lorsque la contruction du réseau débutait, il a fallut que je fasse avec les moyens du bord, et pour le câblage  destiné à alimenter électriquement les rails, j'ai dû utiliser du gros fil électrique destiné à l'origine pour le 220 Volt. Malgré tout, je m'en étais pas trop mal sorti, bien qu'étant pas spécialiste dans ce domaine


PHOTOS DAVID 048 [Résolution de l'écran]

module 2 pendant l'été 2006

Mais des "plantages de choux" récurrents dans une courte zone située entre les 2 aiguillages (photo ci-dessus) m'ont fait rendre compte qu'il y a eu une erreur commise de ma part lors du câblage en 2006.  Donc des modifications se sont imposés!

P3270108 [Résolution de l'écran]

Le câblage d'origine.


P3270112 [Résolution de l'écran]


P3270117 [Résolution de l'écran]

1ère opération, démontage des commandes d'aiguillage (à gauche)  et suppression des "gros" fils électriques (à droite)

P3270118 [Résolution de l'écran]

On y voit un peu plus clair !  J'ai repéré les fils correspondants aux rails avec des marquages, afin d'éviter d'éventuelles erreurs.

P4150127 [Résolution de l'écran]

Le nouveau câblage va se faire avec du fil fin de 1mm carré, beaucoup plus adapté au modélisme 


P4030122 [Résolution de l'écran]

Mise en place dans les entrailles du module.

P4030124 [Résolution de l'écran]

Désormais tout les fils transiteront par des dominos-broches transformés par mes soins. Ceci pour faciliter le démontage du tableau de commande lors du transport en expos.

P4120125 [Résolution de l'écran]

Câblage d'un interrupteur-inverseur destiné à l'alimentation d'une aiguillage.

P4150131 [Résolution de l'écran]

Bon d'accord, ça fait un peu fouillis mais les petits fils sont tout de même moins encombrants que les "gros" câbles de 220 Volt   Et surtout que les trains circuleront mieux ensuite!

P4160138 [Résolution de l'écran]

Remontage des tiges de commandes d'aiguillages.

P4180145 [Résolution de l'écran]

Pour l'occasion, un nouveau tableau de commande a été refait avec l'ajout de nouveaux voyants et de 2 prises RCA (habituellement utilsés pour l'audio-vidéo) pour l'alimentation des rails (rouge) et l'éclairage des bâtiments (jaune). Des prises similaires servent aussi pour relier électriquement les modules entres eux.

P4160140 [Résolution de l'écran]

Pose de 2 plaques en médium pour protéger les circuits électriques lors des manipulations. Ces plaques sont bien évidement démontables au cas où.

P4180144 [Résolution de l'écran]

Enfin, les essais concluants avec une locomotive. Tout marche nickel et plus de "plantage de choux" ^^

P3270110 [Résolution de l'écran]

Ah oui, j'oubliais de vous montrer comment le module a été posé à chant pendant 3 semaines de temps.  La photo ci-dessus parle d'elle-même...   Et aucun dégat à déplorer !

Maintenant, je vais attaquer le module 1, qui sera moins long à recâbler car n'ayant que 2 voies et un seul aiguillage. Bien évidement, je vous tiendrais au courant comme toujours.


> Maquette de la gare de Pommier

 

David, 18/04/10

Repost 0
Published by serialmaquetteur - dans en live de mon atelier
commenter cet article
21 mars 2010 7 21 /03 /mars /2010 22:14
La dernière fois, je vous montrais la fabrication des bandeaux et supports d'éclairage pour la gare de Pommier

P3030038 [Résolution de l'écran]
Après la fabrication, est venu la phase de peinture.

P2270036 [Résolution de l'écran]
Tout le dessous est peint entièrement en blanc pour mieux réfléchir la lumière des néons, alors que la face avant du bandeau est traité en noir, afin de s'accorder avec la face avant avant des modules. J'utilise des peintures acryliques à l'eau sans odeur.

P3030037 [Résolution de l'écran]
2 supports sont déjà terminés !

P3090043 [Résolution de l'écran]
Ensuite, je remets en place les tubes néons. Ces derniers sont de marque Luminarc et Aric et l'on peut les trouver notament chez Leroy-Merlin.  Leur avantage est qu'ils sont assez fins et leur branchement simplissimme.

P3090040 [Résolution de l'écran]
Par contre, pour éviter d'avoir un nombre incalculable de cable à brancher, j'ai décidé de relier ces néons par paire, en utilisant une boite de dérivation électrique.

P3090042 [Résolution de l'écran]
De cette manière, je n'aurais qu'un seul cable à brancher pour chaque support (excepté les spots lumineux qui seront branchés à part)

P3170046 [Résolution de l'écran]
Et voilà le résultat !

P3170047 [Résolution de l'écran]
Ca fait mieux, vous ne trouvez pas?    La maquette donne l'impression d'être mieux mise en valeur avec cette nouivelle présentation.

P3170051 [Résolution de l'écran]

P3170050 [Résolution de l'écran]
Vue sur les  supports qui restent discrets.

P3170048 [Résolution de l'écran]
la présence de 2 tubes néons permet un éclairage du décor mieux réparti.

P3170052 [Résolution de l'écran]
Les bandeaux sont reliés entre eux par des boulons et écrous papillons, difficille de trouver plus simple!

P3170054 [Résolution de l'écran]

Par la suite, je fabriquerais le panneau de fond de décor,  mais que quand le module 3 sera terminé entièrement avec son décor.   Pour l'heure, il reste encore pas mal de boulot !!   Comme d'habitude, je vous tiendrais au courant.

> Fabrication du bandeau # 1ère partie
> Maquette de la Gare de Pommier

David, 21/03/10
Repost 0
Published by serialmaquetteur - dans en live de mon atelier
commenter cet article
4 mars 2010 4 04 /03 /mars /2010 21:40

Depuis quelques semaines, j'ai commencé la fabrication de bandeaux d'éclairage pour la gare de Pommier. Cette dernière a été éclairée jusque là par des néons type "lumière de jour fixés à des supports provisoires et des spots lumineux depuis 2005. Bien que le module 3 ne soit pas encore terminé, le diorama bénéficira enfin d'un éclairage définitif.

P2070021 [Résolution de l'écran]

Ces bandeaux sont fabriqués en contreplaqué et médium de 8 mm, collés et vissés.

P2070023 [Résolution de l'écrn]

Des équerres métalliques et en contreplaqué sont fixés en renfort.

P2100024 [Résolution de l'écran]

Mise en place (provisoire) des néons, qui seront démontés ensuite pour la mise en peinture.

P1310019 [Résolution de l'écran]

Pour faire tenir ces bandeaux, j'ai suivis les conseils glanés ici et là dans le magazine Locorevue et son forum internet. Je me suis procuré des consoles et crémaillères métalliques servant à faire des étagères. On en trouve dans tous les magasins de bricolage

P2180029 [Résolution de l'écran]

Après quelques menues modifications, ces derniers sont fixés sur la face arrière du diorama.

P2180030 [Résolution de l'écran]

Des boulons et écrous papillons suffisent à maintenir fermement les crémaillères.

P2210033 [Résolution de l'écran]

Après l'ajout de montants en contreplaqué à chaque bout, les 2 bandeaux principaux sont mis en place.  La fixation s'effectue par collage-vissage.

P2210035 [Résolution de l'écran]

Les bandeaux sont maintenue ensemble par des boulons et écrous.  Rassurez-vous, l'assemblage est plus robuste que l'on ne pourrait croire !

P2130025 [Résolution de l'écran]

Le module 3 s'est vu aussi se faire coiffer de son bandeau, et la fine tige métallique est placée provisoirement afin de maintenir ce dernier.
Là actuellement, je suis en pleine phase de peinture, et vous le découvrirez dans un prochain article à venir.

 

> Bandeaux d'éclairage (2ème partie)
> Diorama de la Gare de Pommier

David, 04/03/10
Repost 0
Published by serialmaquetteur - dans en live de mon atelier
commenter cet article
7 février 2010 7 07 /02 /février /2010 21:00

         Cette "micro-maquette" (15 sur 10 cm) fut réalisée pendant le mois de septembre 2001 et représente la porte des Cordeliers de la cité médiévale de Loches (Indre-et-Loire, 37). Elle fait suite à la maquette du donjon, alors tout juste terminée à ce moment-là.

undefined

undefined



         J'ai choisi de miniaturiser à l'échelle 1/360ème cette porte fortifiée afin de tenter de reproduire l'eau, chose que je n'avais pas encore fais alors. Et puis en sachant qu'à l'origine, le bief de l'Indre faisait office de douves, donc j'ai pas eu à me creuser la tête pour imaginer la configuration des lieux à la fin 15ème siècle!

undefined

undefined

          Je précise malgré tout que la restitution effectuée sur la maquette est pour beaucoup issue de MON IMAGINATION , meme si celle-ci reste crédible, étant donné la proximitée avec l'Indre. De plus, par fainéantise, je n'ai volontairement  reproduis que 2 des 4 échauguettes du chemin de ronde et la lucarne de la façade d'entrée fut jetée aux oubliettes...

   undefined

undefined

             Je résumerai son histoire en disant que l'édifice fut construit au 15ème siècle dans la 3ème ceinture des remparts de la cité. Muni de 2 ponts-levis franchissant le bief de l'Indre, elle fut la principale entrée de Loches, ou passait la route reliant l'Espagne. Elle faisait parti d'une serie de 4 portes fortifiées ouvertes dans les remparts dont il subsiste également la porte Picois.

undefined
                          La porte des cordeliers la nuit (image; Loches-tourainecotésud.com)

undefined

undefined

        Pour la fabrication j'ai utilisé principalement du balsa de diverses épaisseurs, notament pour les murs. Le papier canson a lui, servi pour confectionner les toitures et le carton a, entre autre, permi de fabriquer les 2 échauguettes. Et puis la base de cette micro-maquette est simplement un morceau de contre-plaqué oukoumé de 10mm.
       Enfin, l'élément majeur; l'eau de la douve est quand à elle, imitée tout bêtement par de la colle vinylique blanche à bois! Cette dernière a pour particularitée de devenir transparente en séchant, mais néanmoins j'ai, au préalable peint le fond de cette douve couleur "eau".

undefined

         Vu la taille de ma main, on se rend compte de l'échelle de cette réalisation...
 
Pour en savoir + sur la porte réelle; 
 http://www.lochorama.fr/46X.html
 http://www.loches-tourainecotesud.com/Francais/1-Decouverte/lochois.htm
 http://fr.wikipedia.org/wiki/Loches


                                             David, 2/03/08, modifié le 07/02/10

Repost 0

sortie des visiteurs

Merci aux  personnes qui ont visitées mes monument historiques miniatures.

Vous etes
actuellement    visiteurs(euses) connecté(es) à Over-Blog dont    sur mon blog de maquettes. N'oubliez pas le guide à la fin!
 

www.meilleurduweb.com : Classement des meilleurs sites Web.

 

 

 

Mes prochaines expos

- 26 aout 2012:   

* Fête des Battages de St-Jean de Thouars *


- 22 & 23 septembre 2012:   

* Salon de modélisme du Mans *


- 10 & 11 novembre 2012: 

* 13ème Salon du Train Miniature d'Orléans *